La phrase qui t’a le plus touché de la part d’un client ?

« Vous êtes mes yeux »
J’ai conçu une cuisine pour une malvoyante dans un tout petit appartement et nous avions pris le temps de faire des jeux de rôles dans le magasin afin que je comprenne ses besoins.
Une fois la cuisine posée la cliente m’a dit que la cuisine était magnifique ( j’avais moi même choisi l’esthétique de la cuisine ) et que j’avais été ses yeux.

Si tu étais un fruit, tu serai quoi toi ?

Un kiwi car je suis douce (sans les poils ) et « pep’s » en même temps.
Un kiwi c’est joli, c’est joyeux, ça met la pêche ( on est pas loin de la salade de fruits là quand même )

Nom de ton entreprise

VRAC&CO

Intitulé métier

Porteuse de projet épicerie vrac & boutique éco responsable

Ca veut dire quoi concrètement ?

ça veut dire que je suis une touche-à-tout passionnée par les sujets environnementaux, sociétaux et nos impacts.
J’ai eu plusieurs vies professionnelles jusqu’à présent : agent de maitrise attachée commerciale régionale, conceptrice vendeuse en aménagement cuisine, salle de bain dressing, chargée de clientèle dans les assurances, chargée de communication et création du pôle…
Je souhaite regrouper tous mes compétences et mes convictions pour rendre accessible au plus grand nombre d’entre nous une consommation bienveillante et réfléchie de façon fun & ludique

Ta plus belle qualité pour exercer ton métier ?

Ma curiosité ( et non c’est loin d’être un vilain défaut :))

La meilleure punchline de la part d’un client ?

Vous faites du racisme envers les gens de petite taille ! ( je fais 1m56…)

C’était il y a très longtemps, lors de mon premier petit boulot, je faisais de l’animation et j’avais sous ma responsabilité un groupe de jeunes de 10 à 12 ans (certains plus grands que moi).
Nous organisions avec tout le centre une sortie spéléo, et pour des raisons de sécurité par rapport aux harnais les enfants sous une certaine taille ne pouvaient pas participer à l’activité.
Un père très en colère que son enfant ne puisse pas accéder à la sortie m’a dit que je faisais du racisme envers les gens de petite taille.
J’ai explosé de rire me suis levée et lui ai juste dit  » Monsieur je fais 1m56″, il a tourné les talons encore plus en colère.
Je n’ai ce jour là pas pris le temps de lui expliquer la définition du mot « racisme » ça aurait été trop long je pense 🙂

Dans ta vie d’entrepreneur, c’est quoi qui te pose le plus problème ?

Pour le moment je suis au début de mon aventure, et même si c’est un choix de bosser seule, le travail en équipe, les échanges me manquent mais c’est pour ça que je rejoins la team pastèque

Complète cette phrase : pour moi, la Team Pastèques c’est comme ….

Une histoire en tant que femme entrepreneure à nous raconter ?

Alors ce n’est pas en tant qu’entrepreneuse, mais j’ai toujours travaillé dans des « milieux d’hommes ». ( rien que cette expression montre qu’il y a un souci…)

Quand je travaillais dans la conception de cuisine et que je faisais mes suivis de chantier, un artisan m’a un jour sauté dessus car j’avais fais une « erreur » et « c’était vraiment n’importe quoi ! », que c’était un « métier à part entière », que « tout le monde ne pouvait pas travailler dans le bâtiment »,  » qu’on ne venait pas avec ce genre de chaussures » …. j’ai voulu savoir si il avait le plan technique que j’avais fourni, il ne l’avait pas. J’ai sorti le mien, mon mètre et après mesures, il avait mal positionné sa sortie d’eau. Je lui ai répondu avec le plus grand sourire que mon mètre était adéquate.

Dans mon poste d’attachée commerciale, je gérais 12 départements et m’occupais de la recherche de partenaires, de la négociation des contrats au niveau nationale si besoin, de la formation des équipes et des suivis pour les magasins de matériaux réservés aux professionnels.
Lors des premiers entretiens il n’était pas rare que les hommes en face de moi ne me prennent pas au sérieux, et me posaient tout un tas de questions afin de « tester » mes connaissances et mon professionnalisme. Comme je bossais deux fois plus que les autres commerciaux (qui n’étaient eux aussi que des hommes ) les relations professionnelles étaient très respectueuses et formelles. Mais, j’étais toujours « testée » à contrario de mes collègues.

une barbe à papa c’est fun, bienveillant, réconfortant et ça se partage

Où est-ce qu’on peut te retrouver ?

Pour le moment je bosse de chez moi, d’ailleurs je cherche activement le local de mes rêves si jamais vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un :))